Aujourd’hui, nous sommes arrivés au pic du millénaire en terme de développement, d’avancement technologiques et de recherches scientifiques. Malgré tout, l’esprit humain, son fonctionnement et ses malices demeurent toujours un mystère pour nous et ce malgré les incessantes études psychologiques et comportementales portées sur cet être emplis de secret que nous sommes.

Aujourd’hui, l’ironie a fait que nous nous sommes ouvert à tout sauf à nous-mêmes. Et à l’ordre du jour, nos états d’âmes restent un sujet tabou dans la société. Faute de sensibilisation, de bonne compréhension et de prise de conscience nous restons des proies faciles face au plus redoutable de nos ennemis : l’angoisse.

Le stress que génère le quotidien constitue cette partie indétachable de nos vies et c’est dans ce cercle vicieux qui s’installe que notre esprit s’envenime inconsciemment de ce poison aux effets délétères sur notre bien être.

Avez-vous déjà eu ce sentiment d’étouffer en silence ? D’être incapable de formuler ne serait-ce qu’une phrase parce que vous avez cette impression oppressante qu’une boule se loge dans votre gorge ? A présent le problème touche chacun de nous à des degrés différents et c’est à force de faire la sourde oreille que nous nous retrouvons ainsi piégés par nous-même.

« Crise d’angoisse » deux mots qui firent couler beaucoup d’encre, de larmes et d’incompréhension, cette conséquence du cumule que nous entassons dans nos vies sans y prêter attention refait surface sur plus d’un et la question qui se pose est : comment y remédier ? Comment trouver en nous la force d’y faire face ? Par quels moyens pouvons-nous empêcher ce mal de s’installer ou de revenir nous chercher à chaque tournant de notre vie ?

Comment reconnaître une crise d’angoisse ?

Avant de traiter le vif du sujet il nous faut d’abord l’appréhender et l’étudier de prêt. Plus notre connaissance sur le problème est étendue plus il nous est possible de trouver plus d’une solution pour le contrer, donc qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

Aussi appelé crise de panique ou crise d’anxiété, ce vice est une des nombreuses manifestations des troubles de l’anxiété que peut générer la personne au cours de sa vie. Elle est principalement due au cumul de stresse. Elle apparaît le plus souvent de manière subite et brutale et sa durée peut varier selon l’intensité de la crise entre quelques instants à des heures. Les symptômes les plus fréquents étant physiques mais aussi psychologiques se manifestent comme suit :

  • Un sentiment de peur intense accablant, la crainte de mourir ou de perdre la raison.
  • Tachycardie : accélération du rythme cardiaque ou palpitations.
  • Tremblements et transpirations dans certains cas.
  • Sensation de vertige suivis de nausées allant jusqu’au vomissement parfois.
  • Douleurs au niveau du thorax et sensation d’étouffement.
  • Perte du contrôle de soi et douleurs abdominales.

Quels sont les causes d’une crise d’angoisse ?

Les causes directes d’une crise d’angoisse ne sont pas toujours claires, étant donné qu’elle peut survenir à tout moment et ce, sans raison apparente pour la personne atteinte. Elle est tout de même fortement relié à l’environnement de cette dernière, son vécu et son rythme de vie et ainsi au niveau de stress relié à celle-ci, étant donné qu’il s’agit du moteur principal de ce trouble. Les causes principales d’une crise de panique peuvent se résumer donc ainsi :

  • Suite à une dépression occasionnelle ou récurrente.
  • Le stresse relatif au milieu professionnel, associatif ou éducatif.
  • La pression sociale.
  • Les phobies et les peurs quelles qu’elles soient.
  • Le besoin de garder tout « sous contrôle »
  • Syndrome post-traumatique.
  • Les divers troubles de l’alimentation.

Crise d’angoisse, que faire ?

Le plus souvent, nous nous piégeons nous même en évitant d’évoquer le sujet ou d’en parler d’autant plus qu’il est difficile de résoudre le problème seul. Il faut savoir que ce trouble ne disparaît pas avec le temps et qu’il récidive au fur et à mesure que l’on s’obstine à ignorer le problème. Ce problème gagne donc du terrain en même temps que notre déni. Bien évidemment rien ne se fait dans l’immédiat mais il faut toujours partir du principe qu’il faut agir avant tout car plus on se laisse aller, plus on sombre un peu plus et on finit par se détruire nous-même. Alors comment peut-on calmer une crise d’angoisse ?

  • Tout d’abord, il faut adopter une hygiène de vie où l’on se sent le plus à l’aise possible, réduire la pression et le stresse qui nous entoure est la première démarche à faire. Faites du sport, occupez-vous et ne laissez pas tout s’accumuler, au contraire libérez tout ce qui est susceptible de vous angoisser.
  • La crise de panique est loin d’être une crise cardiaque, et donc est nullement dangereuse, rassurez-vous, c’est naturel d’avoir peur et de réagir ainsi face à la peur, parfois nous aggravons la chose sans nous en rendre compte.
  • Enfin, n’ayez pas peur de vous référez à vos proches, d’en parler autour de vous, aux professionnels de la santé qui sauront vous assister et vous aider à surmonter votre angoisse.