accepter-son-handicap

Peu importe l’âge, le genre et le statut social, il est très difficile pour un individu d’accepter un handicap quel qu’il soit. Que ce dernier souffre d’un handicap mental ou bien physique, il a tendance à se sentir exclu et isolé de la société, une sensation qui le rend malheureux, peu épanoui et parfois même dépressif. Cependant, bien que la société porte un regard particulier sur les personnes ayant un handicap, l’acceptation devrait d’abord émaner de l’individu lui même. Certes, chacun a besoin d’autrui pour vivre, particulièrement les personnes souffrant d’un manque, mais afin de vivre pleinement sa vie, il faut d’abord s’accepter soi-même. Cela inclut apprendre à vivre avec son handicap au quotidien et en faire une force, pour avancer dans la vie au même titre que les autres personnes.

Quelque soit le lieu d’habitation, le lieu de travail ou encore le mode de vie, il est toujours possible de procéder à des changements afin de faciliter la vie avec son handicap. Pour les personnes à mobilité réduite, il existe des alternatives adaptées pour se déplacer. Quant à celles qui souffrent d’un handicap mental, la société tente de les intégrer à travers différents programmes d’adaptation et des tentatives d’insertion.

Qu’il soit chronique ou nouveau, chaque handicap représente une expérience pénible pour le concerné et son entourage. Or, il devient tout à fait possible de l’accepter et même de s’épanouir en souffrant d’un quelconque handicap. Comment s’effectue la procédure d’acceptation ? C’est ce que nous allons aborder dans cet article.

Comment arriver à assumer son handicap ?

La première étape d’acceptation est d’abord de l’assumer soi-même. Bien que ce ne soit pas aisé, il est nécessaire pour l’individu d’affronter la réalité et la surmonter, et cela à travers :

  • Un travail mental. Il faut veiller à trouver la force de caractère et la personnalité qui permettront d’assumer pleinement cette différence.
  • Un refus de subir votre handicap en changeant votre mode de vie et en profitant de votre quotidien.
  • Une insertion parfaite dans la société. Il faut éviter tout isolement sous prétexte que l’on souffre d’un handicap.
  • Un refus catégorique d’être uniquement associé à votre handicap.
  • Un renseignement détaillé sur votre handicap permet d’avoir une maîtrise totale et aide à l’assumer et même l’accepter.
  • Une recherche sur des cas de personnes souffrant d’un handicap de la même nature. En ayant plus d’expérience, ces individus peuvent vous aider à avoir une autre vision de votre maladie.

Une fois que la personne assume son handicap, il sera plus simple pour elle de vivre avec, mais aussi de penser à l’avenir avec plus d’optimisme.

Comment réussir à vivre avec son handicap ?

La deuxième étape de l’acceptation d’un handicap réside dans le fait de le surmonter et parvenir à vivre avec, tout en s’intégrant dans la société. Pour ce faire :

  • Il faut refuser d’être défini par son handicap et l’empêcher de restreindre votre confort.
  • Il faut se mettre en tête que l’on vit pour soi et non pour satisfaire une société basée sur des stéréotypes. Il est vrai que parfois le regard des gens peut blesser, mais il faut vite passer outre ces désagréments.
  • Il est primordial de s’ôter de la tête que certaines activités sont interdites, à l’instar de la pratique d’une activité physique. Le sport peut justement servir d’échappatoire, et il existe tellement de disciplines que chaque personne peut y trouver son compte.
  • Il faut éviter de se mettre des barrières supplémentaires dans la vie, en se mettant au même rang que les autres personnes.
  • Il faut admettre que dans certaines situations, on a besoin d’une aide extérieure.

Il est vrai que vivre avec un handicap n’est pas chose aisée, mais il suffit de le vouloir pour arriver à vivre un quotidien simple.

Comment une personne souffrant d’un handicap peut-elle être heureuse ?

La clé du bonheur réside dans la vision qu’a chaque personne de soi et de sa vie. Il ne tient qu’à elle-même d’accepter sa vie et d’apprendre à être heureuse dans toutes les situations. Bien que les personnes souffrant d’un handicap ont tendance à être négatives, il est indispensable qu’elles aient le mental et la force de caractère nécessaires pour trouver leur bonheur au quotidien. Pour cela :

  • Il faut chasser toutes les idées négatives, veiller à rester optimiste et ne voir que le côté positif des situations.
  • Il est primordial de s’entourer des personnes positives et qui ne portent aucun jugement.
  • Il faut avoir et garder ses passe-temps et ses centres d’intérêt favoris.
  • Il faut penser à l’avenir avec enthousiasme et éviter de ressasser le passé.
  • Il faut éviter de rester cloîtré chez soi et profiter de toutes les occasions pour sortir.
  • Il faut se concentrer uniquement sur ce qu’on peut faire malgré la maladie, et éviter de penser à ce que l’on est pas en mesure de faire.

Pour finir, il est tout à fait possible pour toute personne souffrant d’un quelconque handicap d’accepter sa situation, vivre avec son handicap et même trouver une paix intérieure lui permettant d’être épanouie au quotidien.