Journalistiques.fr » Santé » Poils du nez: tout savoir sur ces poils disgracieux

Poils du nez: tout savoir sur ces poils disgracieux

Les poils du nez nous sont utiles parce qu’ils constituent une sorte de filtre. Ce filtre empêchera les poussières, les saletés mais aussi les insectes de rentrer dans le nez. Bien sûr ce n’est pas très joli mais nous en avons besoin. En « vitesse de croisière », les poils du nez peuvent pousser d’un cm par mois. Leur pousse est stimulée par la sécrétion d’une hormone qui est présente en plus grand nombre chez l’homme que chez la femme. Il s’agit de la DHT. Elle est produite en plus grande quantité par notre organisme après 30 ans.

Toutefois, il convient d’enlever les poils qui dépassent du nez. De toute façon il ne serait pas possible de tous les enlever. Si vous en enlevez trop, vous affaibliriez votre système immunitaire. De plus, la peau du nez est très sensible et vous allez l’endommager si vous vous épilez trop souvent. Vous risqueriez même de saigner et de créer un terrain où les champignons proliféreraient plus facilement.

Comment enlever les poils du nez?

  • la paire de ciseaux

Vous pouvez utiliser une paire de ciseaux. Il faut qu’elle soit de petite taille et bien propre. Vous devez pouvoir l’entrer dans vos narines sans problème. Bien sûr, vous ne prenez pas une vieille paire qui ne coupe plus, elle doit être assez aiguisée pour permettre de couper le poil en un seul geste. Si vous avez déjà une paire à bouts ronds que vous utilisez pour les poils de vos oreilles, ce sera parfait pour le nez. Sinon, vous allez en chercher une à la pharmacie ou dans le rayon cosmétiques de votre supermarché préféré.

Maintenant que vous avez le bon matériel, vous allez pouvoir commencer. Il faut nettoyer votre paire de ciseaux avec un antiseptique pour être certain de ne pas inhaler d’éventuels germes qui traineraient dessus.

Précision importante: si vous êtes malade, que vous avez un rhume, une grippe ou une autre maladie, vous attendez d’être guéri pour vous occuper des poils de votre nez.

Vous vous approchez d’un miroir et vous commencez à couper les poils qui dépassent. Régulièrement vous allez frotter votre paire de ciseaux avec un mouchoir en papier pour enlever les poils coupés. Mais attention, vous ne coupez que les poils qui gênent ou qui dépassent, les autres vous les laissez tranquilles! N’introduisez pas trop vos ciseaux dans vos narines pour ne pas vous blesser. Il ne vous reste plus qu’à vous admirer dans le miroir et à nettoyer votre paire de ciseaux avant de la ranger.

Par contre, vous devrez effectuer ce geste souvent parce qu’un poil coupé repousse assez vite.

  • une tondeuse pour le nez

Elle a plus ou moins la forme d’un stylo, son embout pourra être introduit facilement dans votre narine. La tondeuse est plus chère que la paire de ciseaux mais normalement il n’y a pas de risque de vous blesser. Vous irez également plus vite. Choisissez un modèle électrique qui sera plus facile à utiliser. Encore mieux: une tondeuse pour le nez sans fil. Soit vous la rechargez avant de l’utiliser, soit elle fonctionne avec des piles. Pratique, vous pourrez l’emporter facilement dans votre trousse de toilette.

Tout comme pour la paire de ciseaux, vous n’utilisez pas la tondeuse si vous êtes malade.

Vous vous approchez de votre miroir, si vous en avez un grossissant, c’est encore mieux. Il faudra pencher la tête en arrière tout en tendant votre lèvre supérieure. Ainsi, les poils seront plus accessibles. Vous introduisez la tondeuse dans votre narine et vous faites de petits gestes circulaires de haut en bas.

Encore une fois, n’enfoncez pas trop l’embout, seuls les poils qui dépassent ou qui gênent doivent être coupés.

Une fois que vous avez fini, vous nettoyez soigneusement l’embout de la tondeuse et vous la rangez.

poils du nez

  • la pince à épiler

De nombreux spécialistes déconseillent d’utiliser une pince à épiler pour s’enlever les poils du nez. Déjà parce que c’est plus douloureux qu’avec une tondeuse ou une paire de ciseaux. Mais aussi parce que quand vous enlevez un poil, le trou laissé vide peut s’infecter, se contaminer.

Si malgré tout vous avez envie d’utiliser une pince à épiler, il faudra d’abord la nettoyer avec un antiseptique.

Comme pour les autres façons de vous enlever les poils, vous ne le faites que si vous n’êtes pas malade.

Vous vous approchez de votre miroir bien éclairé et vous tirez sur les poils qui dépassent en les saisissant par la racine. Vous tirez d’un coup sec! Régulièrement, vous frottez votre pince avec un mouchoir pour enlever les poils.

Il se peut que vos yeux se mettent à couler et que vous ayez très envie d’éternuer. Vous allez ressentir une douleur assez vive. Pour la calmer, posez pendant quelques secondes un glaçon sur votre narine.

Ici, vous allez être tranquille un bon moment mais vous en aurez payé le prix fort. Pour certaines personnes, cette douleur peut même s’apparenter à une véritable torture.

  • le laser

Il s’agit ici d’une épilation permanente qui sera faite par un spécialiste. Mais ici le coût sera beaucoup plus élevé.

Poils du nez: les précautions à prendre

Pour résumer, ça a déjà été dit plus haut mais c’est vraiment important:

  • il ne faut pas enlever tous les poils du nez, seulement ceux qui dépassent ou qui gênent. Si vous enlevez tous les poils, ce sera la porte ouverte aux microbes et aux bactéries qui pourront alors facilement aller se loger dans vos voies respiratoires
  • utilisez toujours du matériel propre. Quand vous avez fini, vous les désinfectez à nouveau avant de le ranger. D’autant plus, s’il s’agit de matériel partagé
  • ne vous épilez pas si vous êtes malade
  • attention de ne pas vous blesser, l’intérieur du nez est très fragile et vous pourriez l’infecter en moins de temps qu’il ne faut pour le dire
  • si vous constatez des rougeurs, des douleurs, allez sans tarder chez votre médecin, vous avez peut-être une infection qu’il faut soigner d’urgence