Les tendons sont des fibres de collagène permettant de rattacher les muscles à l’os. Quand ils sont trop sollicités, ils subissent une inflammation que nous appelons tendinite. La douleur de la tendinite est due à la présence de nerfs. En effet, quand le tendon frotte contre sa gaine, il y une irritation, et l’information de la douleur est transmise par ceux-ci. La plupart du temps, un traitement médicamenteux, principalement à base d’anti-inflammatoires, suffit à soulager la douleur. Mais le traitement physique dépend de la zone touchée par la tendinite, sachant que cette dernière peut atteindre l’épaule, le coude, la hanche, le tendon d’Achille et même le poignet et le genou.

Qu’est-ce qui cause une tendinite ?

Il y a plein de facteurs qui peuvent causer une inflammation des tendons, la majorité sont tous d’origine physique. Comme les tendinites touchent les tendons les plus sollicités, tels que ceux de l’épaule ou de la hanche, c’est souvent les mouvements à répétition que nous faisons qui endommagent ceux-ci à la longue.

  • Des microtraumatismes à répétition au tendon, causés par un choc ou un accident, peuvent fragiliser le tendon, le rendant ainsi plus apte à s’enflammer.
  • Certains métiers prédisposent leurs pratiquants à des tendinites, tels que celui d’ouvrier de chantier, mineur ou même musicien.
  • La pratique de certains sports, tels que le tennis, est un facteur qui augmente le risque de subir des lésions au tendon. Notons que 40% des joueurs de tennis souffrent de tendinites au coude.
  • Des efforts inhabituels, comme soulever une charge trop importante, ou pratiquer une activité physique intense sans échauffement, peuvent gravement endommager les tendons, ainsi que les muscles.
  • Rester dans une posture inconfortable trop longtemps peut causer des lésions aux tendons, surtout si c’est répété au quotidien.
  • Quelques exceptions d’origines pathologiques peuvent causer une inflammation des tendons. Nous citerons la plus commune : La polyarthrite rhumatoïde.

Comment traiter la tendinite ?

Si vous souffrez d’une tendinite du coude

  • Le port de bracelet de compression rigide soulage la douleur en diminuant la sollicitude du tendon.
  • Appliquer une serviette imbibée d’eau froide ou une poche à glace diminue l’inflammation et donc la douleur.
  • Évitez de bloquer votre bras avec une écharpe, le tendon n’en sera que plus fragile.
  • Buvez d’importantes quantités d’eau, au moins 1,5 litres par jour.
  • Pratiquez des séances de rééducation grâce à des élastiques vendus en pharmacie, ou alors en effectuant de légers mouvements d’étirement.
  • Des massages peuvent suffire à éliminer la douleur, ce sera d’autant plus efficace si vous y associez des crèmes antalgiques ou anti-inflammatoires.

Si vous souffrez d’une tendinite au tendon d’Achille

  • Le port de chaussures orthopédiques soulage le tendon de la pression exercée sur lui.
  • Une grande consommation d’eau est recommandée. Les tendons sont sensibles à la déshydratation et tout particulièrement le tendon d’Achille.
  • Évitez de porter des chaussures peu confortables, telles que des talons hauts, qui ne feront qu’aggraver le problème et risquer de provoquer une rupture totale du tendon.

Si vous souffrez d’une tendinite à la hanche

  • Comme pour toutes les tendinites, il est conseillé d’arrêter toute activité physique lorsque la douleur se déclenche, mais pour la tendinite de la hanche, c’est prohibé, vu qu’il ne s’agit pas uniquement d’un surplus d’effort physique, mais également du poids de la partie supérieure du corps. Les dégâts et complications qui risquent de survenir peuvent être irréversibles.
  • Il est préférable que vous dormiez sur le côté qui n’est pas atteint de la tendinite.
  • Des antalgiques en vente libre, tels que le paracétamol peuvent être pris, mais il est préférable d’avoir un avis médical avant.
  • Lorsqu’on souffre de tendinite, nous avons souvent tendance à arrêter le sport, qui n’est pourtant pas déconseillé, bien au contraire. Une activité physique même très modérée est fortement conseillée. Pour la tendinite de la hanche, la pratique de natation ou de vélo est idéale, car elle ne sollicite pas grandement les muscles fessiers et les hanches.

Si vous souffrez d’une tendinite à l’épaule

  • L’épaule étant la région la plus touchée par les tendinites, si vous laissez le mal traîner, il peut très vite devenir très handicapant.
  • Des séances de rééducation chez le kinésithérapeute soulagent grandement la douleur, tout en redonnant au tendon sa souplesse.
  • Il faut éviter de trop forcer quand la douleur se réveille, au risque de faire évoluer la tendinite au stade de chronique.
  • Un court massage régulier du tendon concerné, dans le sens perpendiculaire du tendon, le soulagera des inflammations causées par une trop grande sollicitation.
  • Si les dégâts occasionnés au tendon sont trop importants, des interventions chirurgicales peuvent aider à régler le problème, mais cela ne concerne que les cas les plus extrêmes.
  • La phytothérapie est très efficace pour soulager la tendinite, si vous ne raffolez pas des médicaments.

Comment éviter la tendinite ?

Comme le dit l’adage : mieux vaut prévenir que guérir. Avant d’arriver au stade des anti-inflammatoires et des interventions chirurgicales, il est important de savoir comment éviter de faire souffrir ses tendons.

  • Quand vous tapez sur votre clavier, évitez d’avoir les poignets cassés, reposez vos avant-bras sur une surface plane.
  • Buvez de l’eau, les tendons sont très sensibles au manque d’eau.
  • Ne pratiquez jamais une activité sportive sans vous être échauffé au préalable.
  • Évitez les activités physiques trop contraignantes, comme peindre des plafonds, ou des travaux pénibles, comme soulever des charges lourdes, dans la mesure du possible.