L’hiver approche à grands pas, on commence à sortir les écharpes et les bonnets des placards pour affronter le froid et la pluie et surtout pour se protéger contre LA maladie hivernale numéro une : la bronchite.

Que savons-nous vraiment sur cette pathologie ? Mis à part, bien sûr, le fait que ce soit une infection de l’appareil respiratoire se manifestant surtout par une toux et, une expectoration de mucus accompagnée de quelques autres symptômes qui nous assomment au lit pendant quelques temps.

Sauf pour les cas des asthmatiques, aucun traitement n’est préconisé, mais heureusement que nos grands-mères ont pensé à nous et nous ont mitonné quelques bonnes vieilles recettes naturelles. Celles-ci sauront panser nos maux hivernaux.

Mais qu’est-ce qui cause réellement une bronchite ?

  • Très contagieuse, la bronchite pointe le bout de son nez dès que s’annoncent les premiers froids.
  • On repère une bronchite aiguë à la manifestation de quintes de toux douloureuses accompagnées d’une sensation de brûlure dans la poitrine.
  • La température corporelle augmente atteignant 38-39°C environ et s’additionne de maux de tête et de fatigue.
  • L’apparition de ces symptômes est due essentiellement à des virus qui sont inhalés et qui se répandent jusqu’aux bronches.
  • Dans des rares cas, la bronchite peut être due à une infection bactérienne.
  • La bronchite chronique quand elle est d’installation plus progressive (de quelques mois à plusieurs années), est essentiellement causée par l’inhalation de fines particules provenant essentiellement du tabac ou bien de la pollution atmosphérique. Cela engendre une altération des muqueuses bronchiques qui évolue vers l’inflammation.

Comment soigner une bronchite ?

  • La bronchite étant une infection virale (on ne le dira jamais assez) il n’est pas nécessaire de se tourner vers les antibiotiques.
  • Un traitement symptomatologique composé généralement d’antitussifs, antipyrétiques (Paracétamol, Ibuprofène) et de gouttes pour le nez constituera la tiraille pharmacologique de choix pour venir à bout de cette infection.

Quels traitements naturels pour les bronchites ?

Mais pourquoi se bourrer de médicaments chimiques et jeter son argent par la fenêtre quand nos placards et nos jardins regorgent de produits miracles ET naturels qui sauront nous tirer de nos lits avec douceur.

  • Le gingembre : Le gingembre est un médicament naturel produit par mère nature, il lutte très efficacement contre la bronchite. Ses propriétés anti-inflammatoires soignent les inflammations pulmonaires. Prendre une tisane de gingembre est une façon de soulager la bronchite. Voici une recette qui sauvera votre réunion du Lundi matin : Mettre dans une tasse d’une part une càc de gingembre en poudre et une càc de poivre noir dans une. Bien mélanger et porter le tout à ébullition. Mélanger pendant quelques minutes la décoction à l’aide d’une cuillère, puis ajoutez-y une càc de miel. Bue 2 fois par jour, cette tisane saura vous rebooster.
  • Le thym : De nombreuses études cliniques sont venues approuver les bienfaits du thym contre les affections respiratoires. Cette herbe, utilisée depuis des millénaires par nos ancêtres pour ces vertus antibactériennes et antiseptiques, soulage très efficacement la toux générée par la bronchite. Le moyen le plus efficace pour l’utiliser est l’inhalation : Mettez 2 cuillères à soupe de thym dans un récipient contenant de l’eau bouillante. Penchez-vous sur le récipient et respirez doucement la vapeur pendants quelques minutes.
  • L’oignon : On attribue de nombreux bienfaits aux oignons. En effet, ce condiment n’est pas utilisé qu’en salade, il peut devenir votre meilleur allié pour abaisser la fièvre engendrée par la bronchite et déboucher vos sinus pour faire disparaître votre voix de canard. La consommation régulière d’oignons lors d’une bronchite est très fortement recommandée, dans votre salade par exemple ou en jus. Plus vous en consommerez meilleur vous vous porterez.
  • Réglisse en poudre : La racine de réglisse est une plante médicinale très utilisé pour traiter les symptômes liés à la bronchite. Pour en extraire tous ses bienfaits il faut : Broyer la racine de réglisse séchée jusqu’à obtenir une fine poudre. Prendre une cuillère à café de cette poudre et l’ajouter dans une tasse d’eau. Mettre au feu ce mélange et le faire bouillir pendant 15 minutes. Filtrer le tout à l’aide d’une passoire et laisser tiédir. Boire deux fois par jour pendant quelques jours.
  • Massage aux huiles essentielles : L’encombrement bronchique peut être soulagé à l’aide d’un drainage lymphatique. Cette technique se base sur des mouvements circulaires des mains sur le thorax en appliquant une pression très douce. L’addition d’huile essentielle permet une meilleure relaxation des muscles qui permettra aux liquides du corps de s’équilibrer et de se normaliser.
  • Le cataplasme, un remède pas si désuet que ça :  Les cataplasmes sont des remèdes utilisés depuis très longtemps. Ils améliorent la respiration et soulagent les sensations de chaleur dans la poitrine. L’argile est utilisée par application sur le dos ou le thorax en une épaisse couche tiédie au préalable. Cette application peut durer 2 à 4H. La moutarde est aussi utilisée depuis longtemps comme cataplasme par nos grand-mères pour lutter contre les bronchites. Dans ce cas il vous faudra vous procurer de la farine de moutarde et de la farine de lin que vous mélangerez à de l’eau tiède afin d’obtenir une pâte molle. Etalez cette pâte sur un linge propre que vous pourrez appliquer précautionneusement sur votre poitrine pendant quelques minutes.