faire a manger

Il ne suffit pas d’avoir faim pour se décider à faire à manger. Il faut vraiment aimer la cuisine ou avoir une famille dont le bien-être nous tient à coeur pour trouver le courage de sortir poêles et casseroles et se mettre à mijoter de bons petits plats.

La cuisine était autrefois réservée aux femmes qui restaient à la maison après le mariage pour s’occuper de la maison et garder les enfants. Aujourd’hui, tout a changé : la cuisine est devenue unisexe, même les hommes s’y sont mis et d’ailleurs, les plus grands chefs cuisiniers (étoilés), qui sont souvent de nationalité française soit dit en passant, sont des hommes. Il est très rare de trouver une femme dans le classement des meilleurs chefs.

Certaines personnes aiment cuisiner car elles sont gourmandes elles-mêmes ou parce qu’elles veulent faire plaisir à leurs proches. Il y a aussi souvent, dans le fait de faire la cuisine, une vraie déclaration d’amour.

De quoi a-t-on besoin pour faire la cuisine ?

Pour cuisiner, il faut certains ingrédients indispensables sans lesquels on ne pas peut pas faire la cuisine ou atteindre le résultat attendu. En voici la liste :

  • Du temps. Car oui, la cuisine prend du temps : entre 20 minutes pour les plats les plus simples à 2 ou 3 heures pour les plats les plus élaborés. Ceux qu’il faut laisser mijoter par exemple, pour un goût meilleur.
  • D’ustensiles de cuisine. Et oui,  nous avons besoin de casseroles, marmites, de la bonne cuillère en bois aussi, celle qui nous rappelle notre chère grand-mère qui aimait tant réunir enfants et petits-enfants autour d’un de ses plats les plus copieux.
  • D’un livre de recettes ou d’une vidéo démonstrative de recette de cuisine.
  • De légumes : il y a les classiques comme la pomme de terre, oignon, tomate, ail, etc. Et, en fait, tous les autres légumes car on doit tous les avoir dans nos assiettes selon une certaine fréquence, afin d’avoir une alimentation équilibrée pour palier les carences que notre corps pourrait subir.
  • D’aliments riches en protéines, comme le blanc de poulet et de dinde, le thon, les crevettes, toutes sortes de poisson, mais aussi, pour les végétariens : l’avoine, les lentilles, les choux de Bruxelles, le brocoli, etc.
  • De sel et d’épices : poivre, cumin, gingembre, cannelle, paprika.
  • D’herbes : thym, laurier, origan, romarin, herbes de provence.
  • De persil, coriandre…
  • D’huile d’olive, de beurre…

Quand faire à manger ?

Il y a des moments dans la journée ou dans l’année où il est important de faire la cuisine, comme :

  • Lorsqu’on a faim tout simplement. Généralement le midi et le soir entre 18 (pour les couche-tôt) et 21h.
  • Lorsqu’on fête une grande occasion : une réussite professionnelle, un mariage, un baptême, un anniversaire de mariage, des retrouvailles…
  • Le week-end chez les grand-parents.
  • Pour une oeuvre de charité qui offre des repas au plus démunis.
  • Lorsqu’on est chef cuisinier dans un restaurant et que c’est le coup de feu.
  • Dans un cours de cuisine ou pour un concours de cuisine (télévisé).

Comment faire à manger ?

  • Prendre son courage à deux mains et rentrer dans sa cuisine.
  • Ouvrir le livre de cuisine à la page correspondante à la recette choisie (facultatif).
  • Se munir des ustensiles de cuisine nécessaires à la préparation qu’on a prévu.
  • Éplucher et préparer les légumes entrant dans la préparation.
  • Dans une recette classique, faire revenir les oignons dans un peu d’huile avec une pincée de sel et de poivre.
  • Mélanger le reste des légumes avec les oignons qui commencent à pâlir.
  • Couvrir d’eau chaude et laisser le plat mijoter après avoir ajouté les épices nécessaires à la bonne réalisation de la recette.
  • Ne pas oublier de saupoudrer beaucoup d’amour dans la préparation.
  • Surveiller la préparation et goûter de temps en temps pour contrôler le goût ou ajouter du sel s’il le faut par exemple.
  • Surveiller l’heure pour ne pas laisser le plat brûler.
  • Une fois que les aliments sont bien cuits et que le plat a l’air prêt, éteindre le feu (ou le four) et prendre avec les deux mains habillées de gants en silicone la marmite (cocotte, poêle).
  • Appeler les personnes concernées par la dégustation et attendre leur arrivée pour servir à chacun une portion du plat dans son assiette.
  • Souhaiter bon appétit à tout le monde.
  • Se servir aussi et manger avec eux en attendant le verdict.
  • Savoir apprécier les compliments et accepter les critiques.
  • Noter les observations des goûteurs et marquer la recette comme réussie (si c’est le cas).

Enfin, si vous ne savez pas faire la cuisine ou si vous voulez plutôt rencontrer des personnes qui ont la même passion que vous, vous pouvez toujours vous inscrire dans un cours ou un atelier de cuisine. Il y’en a de plus en plus. Demandez autour de vous, vous en trouverez certainement un près de chez vous.