comment-peindre-un-mur

Un coup de peinture a le don de complètement transformer votre décoration et de rafraîchir l’ambiance. Même si vous disposez d’un intérieur design et à la pointe de la mode et d’un nouveau mobilier tout droit sorti d’un catalogue de décoration, une peinture trop terne ou qui craquèle donnera à votre maison un air d’abandon et de délaissement, une nouvelle peinture s’impose. L’idée de faire appel à un  peintre professionnel qui gonflera la facture ne vous enchante pas ? Alors à vous rouleaux ! Nous allons vous montrer les étapes à suivre ainsi que le matériel nécessaire pour donner une nouvelle jeunesse à vos murs et sans vous ruiner.

Comment bien choisir sa peinture ?

  • Il va sans dire que ce n’est pas n’importe quelle type de peinture qui conviendra à vos murs, il y a pleins de facteurs à prendre en considération pour obtenir la finition parfaite. Que vous viviez en bord de mer ou loin de la côte, dans un climat tempéré ou sec, la qualité de la peinture joue un grand rôle, bien plus que la finition.
  • Si vous vivez dans un endroit très humide, vous remarquerez que la peinture fissure très facilement, procurant à la moisissure un milieu de vie idéal, pas très sanitaire tout ça ! Dans ce cas-là, une peinture résistante à l’humidité et à l’air marin s’impose ! Il est vrai qu’une telle peinture peut être très coûteuse mais sur le long terme, cela reviendrait moins cher que de refaire sa peinture chaque année !
  • Si vous êtes amateur de bonne cuisine, il est indéniable que vous devez  passer beaucoup de temps dans votre cuisine. Cuisiner et déguster est très agréable, mais nettoyer les taches de graisse sur les murs et les éclaboussures l’est beaucoup moins. Respirer les vapeurs de produits de nettoyage et frotter à s’en irriter les mains, c’est de l’histoire ancienne ! Une peinture spéciale pour les cuisines, dite hydrofuge, empêche les taches de s’incruster sur les murs et rend leur nettoyage très facile, il suffit de passer un chiffon pour éliminer une tache que vous auriez passé un bon moment à récurer avec un peinture normale destinée aux pièces à vivre.
  • Pour les amateurs d’originalité, nous proposons une peinture … de tableau d’écolier ! En plus d’être amusante et insolite, cette peinture règlera définitivement le problème des enfants qui gribouillent sur les murs. Donnez-leur une boite de craie et laissez-les exprimer leurs inspirations sur une surface destinée à cet usage et qui est extrêmement facile à nettoyer.
  • Dernière mais pas moindre de cette liste, nous vous  présentons la peinture intelligente. Hélas ce n’est pas une peinture qui se nettoie toute seule comme beaucoup d’entre nous en rêvent, cette première vous permet d’allumer et d’éteindre vos lumières et écrans ! Les férus de technologie et de nouveauté seront servis, vous pourrez frimer sur l’originalité de votre choix.

Quelles étapes à suivre pour peindre ses murs ?

  • Peindre soi-même son intérieur étant un projet d’une importance colossale, prétendre s’y connaître et foncer dans le tas vous garantira un résultat affreux ! Une préparation minutieuse s’impose dans un tel projet, nous vous listerons les étapes à respecter pour ne faire face à aucun inconvénient.
  • Il faut commencer par vider votre espace de travail, entasser les meubles dans un coin le temps de peindre, attendre que ça sèche puis les déplacer vers un autre coin et rebelote, le déplacement de votre mobilier vous demandera plus d’énergie de la peinture elle-même. Commencer par prévoir un endroit pour stocker votre mobilier , non seulement pour le protéger d’éventuelles taches de peinture mais aussi pour vous offrir un espace de travail où vous pourrez circuler en toute liberté.
  • Munissez-vous d’un mètre, vous avez des calculs à faire ! La quantité de peinture à acheter doit recevoir une attention particulière. Il faut calculer la surface totale à peindre et anticiper les moindres inconvénients. Prévoyez toujours deux couches de peinture, l’une pour couvrir la peinture précédente et l’autre pour avoir une finition parfaite.
  • Choisissez des pinceaux et rouleaux de bonne qualité, un rouleau trop épais ou trop fin endommagera la finition de vos murs. Un pinceau de mauvaise qualité et qui perd ses poils laissera ces derniers collés à la peinture, vous vous retrouverez avec  des poils sur vos murs, pas très esthétique.
  • Une fois que vous êtes prêt à peindre, la précipitation peut vous pousser à faire des erreurs inconcevables en temps normal. Très souvent, c’est sur les détails qu’on se loupe, à force de vouloir bien faire on finit par passer à côté des choses importantes. Nous allons vous lister les erreurs les plus couramment commises par les gens qui se lancent dans la peinture d’intérieur.

Quelles sont les erreurs à éviter quand on peint ses murs ?

  • Nous avons souvent tendance à penser qu’en surchargeant son pinceau de peinture nous irons plus vite, bien au contraire, ça fera des paquets sur les murs et ça risque de couler et de tâcher vos sols.
  • Quand la surface à peindre est trop grande, le temps de peinture peut s’étaler sur plusieurs jours. Afin d’éviter que le pinceau ne sèche, plongez le dans un petit bac d’eau.
  • Peindre en hiver, beaucoup de gens le font sans avoir idée sur les répercussions que ça aura : peinture qui fait des bulles et qui met des jours à sécher, privilégiez le printemps et l’été pour peindre.
  • Oublier de protéger son sol, vous avez pensé à l’adhésif pour les bordures, les journaux pour les vitres mais vous avez oublié de protéger le sol ? Avant de courir chercher de l’essence, pensez à prévoir une bâche pour vos sols.