Avoir un garage dans la maison est un plus qui facilite la vie, permettant d’avoir un espace pratique et fonctionnel chez soi. Cependant, cet espace peut aussi causer quelques problèmes, notamment au niveau du confort acoustique et thermique dans la maison.

Un garage peut être source de nuisances sonores, surtout au moment de rentrer ou de sortir la voiture. Mais il peut aussi constituer un pont thermique s’il il est accolé à la maison, causant ainsi des déperditions thermiques défavorables à l’équilibre et l’économie de la maison.

Si on dispose d’un garage en parpaing, voici quelques conseils pratiques permettant de réaliser une bonne isolation qui réduira tous les problèmes à différents niveaux.

Comment bien choisir son isolant de garage ?

Le plus important avant de se lancer dans l’isolation de son garage, c’est de bien connaître son espace. Notamment sa vocation et le type de murs et d’espaces à y projeter. Car ce sont là les principaux critères qui permettront de définir la meilleure technique d”isolation à appliquer à son garage.

Entre aménagements et utilisation des espaces, toute une dynamique est placée au centre de sa réflexion. Car si la garage peut comporter des ouvertures ou des éléments en plus, l’isolation sera adaptée à cet effet et devra respecter certaines normes précises.

Vous aurez le choix entre plusieurs isolants :

  • Isolation minérale
  • Isolation sous forme de panneaux
  • Isolation naturelle

La meilleure isolation de garage possible

En parlant d’isolation de garage, on entend par là bien évidemment l’isolation des murs de ce dernier. Cette technique permet d’éviter toutes les pertes calorifiques, mais aussi de réussir à isoler le garage de la chaleur.

La technique et la solution la plus simple consiste à doubler les parois des murs intérieurs du garage, grâce à un bon isolant plaqué en rouleau ou en panneau. Le particulier pourra choisir entre deux types d’isolants : des industriels et classiques, comme la laine de verre ou la polyester. Mais il est aussi possible d’opter pour un isolant plus écologique et naturel, comme des panneaux en laine ou liège, et bien d’autres matériaux qui respectent la nature, avec un rendement à la hauteur de ses attentes.

Il est important de savoir que plus la couche d’isolant sera importante, plus l’isolation sera efficace et durable. Cependant, opter pour une isolation trop importante peut gagner trop de terrain et réduire la surface exploitable dans le garage. Il est donc important de trouver le bon compromis, pour avoir un garage assez spacieux et surtout bien isolé de tous les côtés.

L’isolation des murs d’un garage en parpaing sera placée grâce à une ossature métallique, pour placer l’isolant entre les lattes de métal et ensuite recouvrir l’ensemble grâce à des plaques de plâtre fixées directement sur l’ossature précédemment placée.

Cette technique est appelé la technique du doublage de mur comme précédemment expliqué, elle est applicable à des murs réguliers ou irréguliers. Elle permet aussi de ne pas entraver le passage des gaines électriques, donc plus besoin de les dévier ou de créer des passages pour ses câbles.

Une autre technique d’isolation consiste à doubler et coller les plaques d’isolation, qui viendront directement se coller à la paroi du garage. Cette technique ne demande aucune armature ni installation particulière, il suffit de coller une plaque de plâtre directement sur le mur en veillant à garder la partie lisse vers l’intérieur de la pièce, tout en appliquant un isolant (laine de verre, polystyrène expansé ou laine de roche).

Cette technique est reconnue comme la plus économique et rapide à mettre en oeuvre, en un tour de main tout sera placé, installé, et même prêt à être utilisé.

Il sera possible de choisir entre plusieurs épaisseurs, allant de 1 cm jusqu’à 10 cm, suivant les besoins et l’espace de chacun, pouvant même contenir de la mousse de polyuréthane haute densité, qui dispose du meilleur coefficient R que les isolants sur le marché.

Si le garage est humide il est aussi possible de l’isoler, mais il faudra avant tout identifier la source de l’humidité dans cet espace. Car s’il existe des problèmes de remontée capillaire ou de fuite dans la toiture, il sera d’abord important de prendre en charge ces derniers avant de penser à l’isolation.

Si le mur souffre d’humidité, il est possible de penser à une solution consistant à laisser une lame d’air entre l’isolant et le mur, pour ne pas compromettre les caractéristiques de l’isolant en lui même et avoir de la moisissure.

Les avantages d’une isolation de garage en parpaing

Le parpaing étant un matériau assez léger et mince, il ne permet pas d’isoler un espace tant sur le plan thermique qu’acoustique. Cependant, prévoir une isolation permet de gagner en confort, tant à l’intérieur du garage que chez soi.

En ce qui concerne les garages comprenant des machines ou plusieurs véhicules, il n’est pas nécessaire de se soucier du chauffage, car les perditions des machines et différents engins disposés à l’intérieur permettent de dégager assez de chaleur pour entretenir une ambiance agréable.

Il est tout aussi important de ne pas oublier d’isoler le plafond de son garage, mais aussi et surtout les portes et les ouvertures si celles-ci existent.